Retour

L'évolution de la redstone sur Minecraft

Article
Vous devez très certainement connaître cette poudre rouge sur Minecraft, récupérable en minant dans les grottes et en tuant des sorcières. Il s’agit effectivement de la poudre de redstone ! Très utilisée aujourd’hui, elle vous permet de dynamiser vos mondes, tels qu’en permettant de piéger vos amis ou bien d’automatiser certaines actions répétitives. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir ensemble la longue histoire de ce minerai et les mécaniques qui lui sont liées.

Les débuts de la redstone

La première apparition dans Minecraft Alpha

La redstone - ou plutôt poudre rouge puisque le nom de redstone lui sera donné plus tard - fait sa première apparition dans le jeu avec son minerai lors de la version alpha 1.0.1 de Minecraft, sortie en juillet 2010. À ses débuts, la redstone était une mécanique assez restreinte. En effet, les seuls moyens d’activer la poudre de redstone étaient la torche, le bouton, le levier et la plaque de pression. Elle pouvait servir à activer les portes en fer, objet ajouté à la même version. Cependant, la poudre de redstone se cassait lorsque l’on marchait dessus rendant son utilisation non pratique. Trois versions plus tard, dans de l’alpha 1.0.4, cette incommodité a été corrigée et le nom de redstone a été donné à ce minerai. Ensuite, il aura fallu attendre un certain temps avant que la redstone ne reçoive d’autres mises à jour. Pendant toute la durée de Minecraft Alpha, il n’existait ni pistons, ni blocs de commande, ni même de répéteurs. Malgré ces contraintes, un joueur a réussi à réaliser un ordinateur 16 bits. Il s’agit de theinternetftw et vous pouvez retrouver son contenu en vidéo sur sa chaîne YouTube. Article image

L’essor de la redstone grâce à Minecraft Bêta

En décembre 2010 commence la version bêta de Minecraft qui ajoute divers blocs et mécaniques, élargissant ainsi les possibilités et crée une communauté de partage telle que nous la connaissons aujourd’hui. Nous pouvons, par exemple, noter l’arrivée des distributeurs et de blocs musicaux avec la bêta 1.2. La bêta 1.3 a introduit les répéteurs permettant de se débarrasser de l’ancienne stratégie du signal inversé, utilisée jusqu’à présent pour transporter le courant de redstone sur de longues distances. Ensuite, la bêta 1.5 a apporté les rails de détection et de propulsion dynamisant la navigation via les chemins ferrés. Article image Enfin, à partir de la bêta 1.6.6, la pierre lumineuse acquiert une nouvelle propriété : elle peut désormais transmettre le signal de redstone en diagonale vers le haut. Cette modification, pourtant mineure, ouvre la voie à de nombreuses innovations, telles que les machines verticales et les circuits de mémoire par la compacité des portes logiques, et bien d’autres choses d’un point de vue technique ! La mécanique de la redstone permet alors à présent de s’approcher grandement des concepts électroniques connus à ce jour. Article image

La redstone à son apogée

Alors que la redstone vient juste de s’ouvrir à une toute nouvelle voie, c’est durant les trois années suivantes, de 2011 à 2013, qu’elle sera à son apogée offrant une toute nouvelle facette au jeu.

L’arrivée des pistons

À l’origine, ils n’étaient présents que via un mod, Minecraft Pistons, développé par le moddeur Hippoplatimus. Celui-ci ayant attiré l’attention de toute la communauté, Jeb - programmeur et designer en chef de Mojang - lui a demandé de transmettre le code source de son mod afin de travailler sur l’implémentation des pistons dans Minecraft Vanilla. C’est ainsi que les pistons ont finalement fait leur première apparition officielle dans la version bêta 1.7 du jeu. Leur polyvalence a permis d’améliorer des pièges et de créer de nouvelles interfaces d’affichage, de nouveaux moyens de transports et des premières portes à piston. Voici ci-dessous une porte à pistons 5x5 blocs réalisée par WolfieNamira. Article image

Nouveaux blocs, nouvelles possibilités

Peu de temps après l'ajout des pistons au jeu, Minecraft 1.0 a officiellement été publié. Au cours des versions qui suivent, ce sont cette fois les lampes à redstone et les crochets qui rejoignent le jeu. Mais le plus important reste l’ajout des blocs de commande dans la version 1.4.2 ! Ce n’est cependant pas encore fini, puisque la mise à jour majeure suivante, la version 1.5, est centrée sur la redstone ! En effet, celle-ci apporte de nombreux blocs aujourd’hui indispensables dans un système redstone tels que les comparateurs, les droppers ou encore les entonnoirs. Elle comprend également les blocs de redstone, les capteurs de lumière du jour, les rails d’activation, les plaques de pression pondérées et les coffres piégés. Article image

Des nouveautées dans la durée

Malheureusement, après la mise à jour 1.5 portant sur la redstone, les nouveautés se font plus rares. L’année suivante, en 2014, la 1.8 ajoute le bloc de slime. Bien que sa fonction initiale fût de rebondir, il a ensuite été décidé qu’il puisse déplacer les blocs qu’il touchait. Cette nouveauté est notamment à l’origine d’un tout nouveau type de création de redstone : les machines volantes. Article image En 2016 la 1.11 ajoute l’observateur, un bloc très utile dans l’automatisation de fermes et la conception de systèmes redstone, bien qu’il était possible de faire des circuits similaires par le passé à l’aide de détecteur de mise à jour de bloc (“BUD switch”), plus coûteux en place. Trois ans plus tard sort la 1.14 qui ajoute le pupitre. Celui-ci émet un signal lorsque les pages du livre posé dessus sont tournées. Article image Dans la version 1.15, le bloc de miel a été introduit. Aux propriétés très similaires du bloc de slime, ces deux blocs sont néanmoins indépendants l’un de l’autre, ce qui veut dire que le bloc de slime n’emporte pas un bloc de miel adjacent, et inversement. Cette nouveauté a permis la complexité de mécanismes, tels que les portes à piston et les machines volantes. Ensuite, la version 1.16 a apporté la cible, émettant un signal de redstone plus ou moins élevé selon la proximité d’un projectile, comme une flèche ou un trident, par rapport à son centre. À partir de cette version, il est désormais possible de varier la forme de la poudre de redstone entre une forme de « + » et « • », en faisant un clic droit. Selon sa forme, la poudre de redstone est connectée de manière différente avec les autres blocs autour. Article image Enfin, la version 1.17 en 2021 a apporté le capteur sculk. Lorsqu’il est activé, celui-ci émet un signal de redstone dont l’intensité est inversement proportionnelle à la distance parcourue par le signal de vibration. Aussi, à l’aide d’un comparateur, il est possible de reconnaître selon l’intensité du signal de redstone l’origine de la vibration parmi plus de 50 sons différents. De plus, lorsqu'un capteur sculk détecte une vibration, tout bloc d'améthyste adjacent émet une vibration à la même fréquence que celle détectée par le capteur. Très utile pour un réseau sans fil de redstone !

La redstone aujourd’hui

La mécanique de la redstone est aujourd’hui très riche et offre à la communauté des possibilités de réalisation presque infinies, la limite étant leur imagination ! En effet, la poudre de redstone peut-être assimilée à un courant électrique et dès lors des ingénieurs se lancent alors dans la recréation d’ordinateurs dans Minecraft, à commencer par les calculatrices, grâce aux portes logiques. On peut citer celle de 32 bits réalisée par Kirk Hendrix, qui a passé plus de 800 heures sur ce projet. Article image Et vous, utilisez-vous beaucoup la redstone ? Peut-être en avez-vous déjà eu recours lors d’un de nos événements axés sur le farm ? Dites-nous tout en commentaire !
Partager sur : Facebook Twitter Messenger Email Partager
Écrire un commentaire

Veuillez vous connecter pour écrire un commentaire.